C’EST QUOI LE CBD ?

Le plant de chanvre, domestiqué il y a 6000 ans en Chine, produit plus de 400 composés organiques. 

Les deux principaux groupes de molécules avec des propriétés bioactives présentes dans le chanvre sont les terpènes et les cannabinoïdes. Le CBD est une molécule du groupe cannabinoïde.

Les cannabinoïdes sont des composés pouvant influencer le fonctionnement du système nerveux humain.

Le plant de chanvre en biosynthétise plus de 60. Les cannabinoïdes majeurs sont le THC, le CBD, le CBC, le CBG et le CBN. Ils diffèrent par leur structure chimique et leur action.

Le cannabidiol, ou CBD est un des cannabinoïdes les plus abondants du chanvre. Le CBD semble avoir de nombreuses applications thérapeutiques et aide à se détendre. Tout en étant bénéfique pour le bien-être, le CBD n’a pas les propriétés psychoactives de son cousin plus célèbre le THC.

LE CBD FAIT-IL PLANER ?

Non, le CBD ne vous fera pas planer. Le CBD n’est pas psychoactif. En d’autres termes, en consommant de l’huile de CBD, vous ne ressentirez pas de changement significatif dans votre esprit, votre éveil ou votre état d’esprit. 

LE CBD EST-IL ADAPTÉ À VOTRE CAS ?

L’huile de CBD devient un complément alimentaire populaire. Vous pouvez le consommer comme un des nombreux composants naturels ayant pour but d’améliorer la qualité de vie. Mais comme pour la plupart des composés naturels, la réaction au CBD dépend de chaque individu. Il vous faudra donc l'essayer par vous même.   

EFFETS SECONDAIRES

Malgré les nombreuses études sur une large variété de dosages de CBD et de méthodes de consommation de CBD, aucun effet secondaire n’a été rapporté. 

COMMENT CONSOMMER DU CBD ?

Peu importe le mode de consommation, une dose typique d’huile de CBD est de 3-4 gouttes trois fois par jour. Selon une étude récente, jusqu’à 160mg/jour oralement est toléré.

Vous pouvez consommer du CBD par la plupart des voies naturelles par lesquelles les compléments alimentaires sont consommés. Les plus prévalentes sont à travers la peau et par voie orale, ce qui permet le contact et l’absorption des substances biologiques.

Le moyen le plus simple et le plus pratique de consommer du CBD est d’utiliser un compte-goutte en appliquant l’huile sous la langue, où beaucoup de vaisseaux capillaires sont situés, pour une diffusion rapide dans la circulation sanguine. Le CBD a un goût agréable. Si vous vous inquiétez d’en consommer trop en une fois, versez les gouttes sur votre main propre et léchez-les. Vous pouvez aussi déposer les gouttes sur un aliment absorbant comme une tranche de pain, ou un biscuit, puis le manger. 

MON ASSURANCE SANTÉ COUVRE-T-ELLE L’HUILE DE CBD ?

Malheureusement, non. Le CBD n’est pas un médicament, mais un complément alimentaire. Les assurances santé et mutuelles ne prennent pas en charge de nombreux éléments bons pour la santé – massages, spas et aliments bio. L’assurance maladie entre en jeu quand vous êtes déjà malade et couvre les réparations des dégâts provoqués par la maladie. Comme nous le savons tous, il est préférable de prévenir les maladies en ne poussant pas l’organisme jusqu’à son point de rupture. 

COMMENT AGIT LE CBD ?

Le système nerveux humain contient un grand nombre de récepteurs. Les récepteurs sont comme des bornes de téléphonie mobile, qui transmettent des signaux. Mais alors que les bornes de téléphonie acceptent des ondes électromagnétiques comme signaux, les récepteurs utilisent des molécules spécifiques pour transmettre les messages.

Un des systèmes de récepteurs est appelé le système endocannabinoïde (SEC). Les récepteurs du SEC sont situés dans le cerveau humain et dans le système nerveux périphérique – la moelle épinière et les nerfs. Dans le cerveau, les récepteurs sont situés dans les zones responsables de la perception, de la concentration, de la mémoire et du mouvement. C’est pourquoi le SEC est impliqué dans la régulation de nombreux processus physiologiques dont le ressenti de la douleur, l’humeur et l’appétit. Fait intéressant, le SEC est aussi une partie de la réponse du système neural à l’exercice physique. « L’ivresse du coureur » est provoquée par l’action du SEC.

Les récepteurs du SEC sont les CB1 et CB2, 5-HT1A, μ et δ. Ces récepteurs captent les molécules similaires aux cannabinoïdes produites par le système nerveux, les endorphines. Une des molécules endorphines transmettant des signaux est le 2-Arachidonoylglycérol (2-AG). Il se lie aux récepteurs CBD1 et CB2. Le cannabidiol, CBD, se lie également à ces récepteurs et réplique les effets du 2-AG.

Le CBD se lie aux mêmes récepteurs que le THC psychoactif, mais il a l’effet opposé. Si le THC fait passer votre système nerveux en mode surchauffe, le CBD le fait ralentir.

Dans la recherche, le CBD a montré avoir des propriétés antispasmodiques, antipsychotiques, anti-convulsifs et neuro-protectrices. Donc, de l’huile contenant du CBD est un bon moyen de relaxer les muscles et l’état global. Le CBD soulage également le stress au quotidien et rend le système nerveux plus résistant.

 

BIOLOGIE ET CHIMIE DU CBD

Dans la nature, les plants de Cannabis sativa produisent un assortiment de composés organiques, dont le THC et le CBD. Tout comme les autres plantes domestiquées ont été sélectionnées pour produire des molécules spécifiques en grandes quantités, le Cannabis sativa a été sélectivement reproduit à différentes fins. Résultat de cet élevage, le plant d’origine a été séparé en différents cultivars avec différentes qualités (comme par exemple le chou de Bruxelles et le chou-fleur issus du chou sauvage). Les variétés actuelles de « cannabis » se concentrent sur la production de quantités de THC les plus élevées possibles, au détriment des autres composés utiles. D’un autre côté, les variétés de « chanvre » se concentrent sur des applications industrielles et ont été élevées pour produire de grandes quantités de CBD au détriment du THC.

Les cannabinoïdes THC et CBD sont étroitement liés à des composés terpénoïdes végétaux comme le menthol, le camphre et les curcuminoïdes dans le curcuma et les graines de moutarde. Les terpénoïdes sont une grande classe de molécules organiques très utilisées en cuisine traditionnelle pour leurs qualités aromatiques. Elles jouent aussi un rôle important dans les remèdes végétaux traditionnels.

Le THC et le CBD sont produit par le même chemin de biosynthèse. En d’autres termes, ils ont la même molécule précurseur, l’acide cannabigérolique, ou CBGA. Quand ce précurseur est disponible, une enzyme, la THCS synthase, produit un lien éther supplémentaire et transforme le CBGA en THCA, qui après décarboxylation, devient le THC. Dans le chemin parallèle, la CBDA synthase transforme le CBGA en précurseur du CBD, le CBDA.